L’heure des arbres

Descendant Forty Acres Road au lever du soleil. Un coup d'oeil dans l'air encore crissant de givre vers les arbres de Pine Tree Avenue. L'arbre appartient à certaine lumière. Au bouleau toujours jeune, l'expansion (matin). Au tremble et au peuplier, la suspension (zénith). Au chêne, l'ambre charnelle de quatre heures avec son ombre qui bascule.…

Des paysages II (Gracq)

Chose promise, chose due. Voici le texte de Julien Gracq dont je parlais dans mon billet précédent, et qui est un de mes passages préférés du livre d'où il est extrait. Qu’est-ce qui nous parle dans un paysage ? Quand on a le goût surtout des vastes panoramas, il me semble que c’est d’abord l’étalement…

Des paysages

Quelques notes, très imprécises encore, nées de l’écoute récente d’une improvisation d'Aldor (Les beautés bouleversantes), elle-même inspirée de la lecture d'une ravissante célébration d'un paysage italien écrite par Joséphine Lanesem. Dans son improvisation, qu'il juge "insuffisamment réfléchie" mais qui est comme souvent une invitation pour l'auditeur à laisser son esprit vagabonder à sa suite, Aldor…