Attendre et remercier.

Pas de mal de soucis.

Beaucoup de choses à dire sur certaine université, que je tairai de peur de faire du mal.

Beaucoup de choses à dire sur ce qu’est l’amitié et ce qu’elle n’est pas, que je tairai pour les mêmes raisons.

Beaucoup de choses à dire sur ma propre naïveté et mon aveuglement, que je ne peux décemment pas infliger à mes quelques lecteurs.

Que puis-je donc dire ?

C’est l’Avent. Je devrais savoir me taire et écouter, et me recueillir dans l’attente. Comme je suis bête de m’éparpiller. Je rends grâce à Dieu qui vient s’incarner. Je rends grâce à Dieu pour les femmes dont la tendresse m’aide à avancer, qui se reconnaîtront.

Confitemini Domino.

Advertisements