Nœud (2)

Au milieu de la vie je dénombre les nœuds encore là noués La Seine antique évente autour des peupliers le bleu que prend le soir tremblant au bord du noir et les rires les rires des marcheurs qui ne halent plus rien sans ombre dans la nuit m'écorchent Ô silence silence qui sans répit m'assoiffe…