Semonce de l’été

Holly Mount Orchard Voici la semonce de l'été. Il importe peu que ce soit ici une petite ville qui, se dépeuplant de ses étudiants, se prépare à l'assoupissement - banlieues mélancoliques, métropoles trop sûres d'elles, vallons d'herbes et d'oiseaux, l'appel est le même. Le fond de l'air a une odeur de résine et de feu…

Germe

* Dans l’anis vert du printemps cherchant la sève dont tes lèvres promettaient à jamais d’allaiter mon sourire j’ai trouvé le germe de novembre et je n’ai pas pleuré c’étaient la prime enfance de la pluie et l’os immaculé du bois feignant la mort le fin craquèlement de limbes roussis pour la faim de ramures…

Mue

Un matin tu te lèves, l’été n’est plus là. Le fond de l’air est blanc. Un voile émousse toute pointe de couleur et de son, une astringence travaille l’espace. Bien que loin de toute campagne, tu perçois dans cette infusion de brume l’haleine des vallons où s’embrasent sans chaleur des rousseurs éphémères. Ainsi se réincarne…

Saisons

La poésie est une activité saisonnière. Non pas en ce qu'elle serait attachée à une saison plus qu'à une autre, mais en ce qu'elle sert de canal à ce que chacune susurre en passant. Comme le jardinage, elle vacille en équilibre sur le dos du temps qui court, attentive à cette note dans le halètement…

Sakura

Il y a un arbre dans le champ près de chez moi Le vent frôle en passant les rubans de couleurs Que des mains en tremblant ont noués pour qu'y pleure La ronde des saisons en souvenir de toi Claire. L'arbre est un cerisier. Son écorce striée De soie pourpre et de cendre est faite…