Un temps à jardiner

Il fait un temps à jardiner Impossible de l'ignorer Le ciel est tendre La brise tend Une joue amicale Entre les berges la rivière Dans son armure de reflets Se souvient d'avoir été dragon Sur les branches nues la lumière ramifie Une très vieille fièvre échappée du secret La ville vacille au bord du printemps…