Ligne de fuite

Il avait tant l'habitude de perdre, au black-jack et au monopoly, au tennis et des contrats, ses mots et ses clés, son sang-froid et son latin, qu'après avoir égaré tour à tour (sans que cela fût perdu pour tout le monde puisque d'autres, dont l’accointance avec la perte tenait moins du destin, surent en tirer…

Perdre

A telle heure trépassée L'éblouissement Au destin m'a dérobée Interroger la perte : voir resurgir l'âpreté de grandir c'était t'en souviens-tu laisser en soi le temps creuser le lit de nuits avides la sculpture du vide modeler monacal le volume d'absence dont la forme en chacun intimement dessine le contour(nement) cru de ses propres carences…

L’adieu à la perte

J'ai discuté avec toi, amie. Comme toujours, tes phrases allument des fanaux aux points précis du paysage où la lumière est nécessaire. Je découvre ce soir, en t'écoutant, que mon premier manuscrit n'a pas été écrit "à partir de" la perte. C'est une prise de conscience assourdissante. Car la perte est pour moi l'expérience primordiale,…