Sonnet sur l’exil

Et puisque nous sommes de naissance exilés Suspendus par la soif aux fontaines taries Sans mots devant les arbres qu'un rayon nourrit Assez pour toucher ciel et s'y enraciner Et puisque nous roulons nos manques et nos peines Pierres sur lesquelles aucun dieu ne construit Sa maison éternelle, et qu'à goûter les fruits Du Jardin…

Richesse des ténèbres

Overdose de bruits parasites. Suffit, j'éteins la télévision. Ce Vendredi Saint doucement verse dans le néant. Et moi... Je me souviens du temps où le rythme même de mon cœur battant me conduisait vers l'Office des Ténèbres. Ô étranges heures de la mort de Dieu - et riches d'un ineffable amour. Deux images : celle…