Première nuit de printemps

Fenêtres ouvertes sur la nuitblancs lampadairesjetant plus d’encre au ciel Une étoile perce ma myopieLe plaisir vient trop tôtcomme la saisonVoisle printemps replie le linceul de l’hiver et sa respiration fait une rumeur comme en ce poème où sur la palme chante la mélancolie d’un vieil enfant(La fenêtre est en haut, et du monde on…

Nuit d’été

Une ville, nuit d’été Lune, songe Sans tourment Sur les toits que quitte la pourpre Les goélands témoignent du large invisible Que dirais-tu, Basho - Étale, cette paix Froissée dans son halo - D’une corde pincée L’écho ?