Nuit d’été

Une ville, nuit d’été

Lune, songe
Sans tourment
Sur les toits que quitte la pourpre

Les goélands témoignent du large invisible

Que dirais-tu, Basho –
Étale, cette paix
Froissée dans son halo –
D’une corde pincée
L’écho ?

Advertisements