“Je ne suis rien”

Les hasards de WordPress me renvoient ce matin à un extrait du Bureau de tabac de Pessoa qu'Andréa avait eu la bonté de partager l'an passé sur son blog (merci encore !). Je le relis, me demandant comment j'ai pu oublié l'avoir lu. Depuis longtemps, je ne m'inquiète plus de la disparition des monceaux d'inutiles…

Si j’étais toi

Si j’étais toi Je noierais le souci de mon nom Dans les eaux d’un torrent Et l’y laisserais là. En attendant ce jour En toute frontière considère l’horizon : La promesse enivrante et l’appel à franchir Chaque sommet livré à l'emprise du ciel A l’arbre de l’hiver emprunte ses chemins Nus et déterminés. A l’arbre…

Frappé de réalité

- Regardez. A présent je vois. Je vois les choses réelles, je vois les choses qui existent. Voyez-les surgir. Je vois à travers les choses comme à travers un voile léger qui me couvrirait les yeux. Je vois à travers les choses aussi bien qu'à travers mes yeux. Les villes rêvées, c'est elles qui étaient…