“Comme si tu étais par naissance une exilée”

Dit celle qui sait voir. Déjà posté quelque chose aujourd'hui. Faut arrêter de bloguer comme une ado attardée. Lâcher le clavier. Cette addiction, inefficace cataplasme de mots. Le texte d'aujourd'hui, par exemple, artificiel, propret, tout ça, des mots auxquels il faudrait foutre le feu pour y faire naître une lueur. Ne dit rien de comme … Continue reading “Comme si tu étais par naissance une exilée”

Racines

Nos racines entremêlées dans l'obscure chambre où l'enfance avide entrouvre ses paupières nous dispensent des longs palabres (Et pourtant je te les inflige moins pour toi que pour moi non pas que j'aime m'écouter mais c'est qu'en te parlant je dissipe la nuit qui me cache à moi-même).

Exil

On me le dit souvent, je n'ai pas de mémoire Les livres et les dates, les faits, tout m'échappe Je récris chaque jour les pages de l'histoire Que le temps chaque jour minutieusement sape J'exerce mes yeux à sonder les profondeurs De l'enfance. Ne dit-on pas que ses images Au-delà de l'oubli conservent leur splendeur … Continue reading Exil