Divination

Tu ne sais pas où je suis. Quand tu essaies de me situer, parce que tu perçois un appel et voudrais le transcrire, ou parce qu’un matin mon mystère agace ta curiosité plus que d'ordinaire, tu es obligée de t'en tenir à des approximations : je serais "quelque part dans le ventre" (passant ta baguette…

Vertige de l’herbe

Marcher : cette houlecreux après creuxcrête après crêtesur les reins de l’élanà chaque souffle son trébuchementà chaque chute son étonnement une cambrureet puis la résurgence et de l’œil jusqu'à demainla flèche le filinoù se suspend l’instant (la foi est une incantation infime)d’espace en espace conquis et renoncéincessamment s’avancentfront après front de verdeurà chaque brin, le rêve de sa frange de lumièredans…

EDR 2 (le jeune amant)

  Le jeune amant a une tête à se nommer Juan, ou Esteban, alors c'est ainsi qu'elle le désigne, en pensée, puisqu'en dehors il est peu besoin de s'interpeler quand on ne veut se connaître que de la peau et des abîmes. Thomas, dont le nom compte seul parmi les vocables du monde, l'appelle Julian.…

Ajourée

C’est vrai. Quand je suis allée chez le perceur, c’était pour l'aiguille. Au fond, peu m’importait d’en arborer ensuite le résultat, la preuve, ce bourrelet presqu’imperceptible, et encore moins l’anneau, le clou, la pierre, le talisman, minérales déclinaisons de l’étiquette à l’oreille. Plus exactement, la preuve importait moins que le souvenir, la persistance bientôt rêvée…