Sur Le Cirque bleu

* Approche mon aimée Cette nuit est propice Dénoue ta longue natte et ombre tes paupières Du pigment bleu des songes - Ensemble pénétrons dans les eaux giboyeuses Entends-tu bien-aimée Hennissant de désir sous l’archet de la lune La verdeur vagabonde de l’été ? Garde-toi de son œil plein de mélancolie D’autres s’y sont noyés…

Avant la rentrée

Que faire ? Au lieu de s'arracher les cheveux dans l'improbable remédiation à un retard de lecture causé par une trajectoire hérétique dont père et mère sont entièrement responsables... ... empoigner ses feutres pour du quasi Chagall ! Comment ? Le lien ? Na : Et na :   Tiens-toi le pour dit, Maternelle Echevelée…