Thomas Becket

Début juillet. Je rentre de Douvres. Fatigue, paupières de plomb sur des yeux près de s’exorbiter : une courte nuit hachée de cauchemars de prof suivie d'une journée de formation (baragouin et sigles, et en anglais en plus), des livres oubliés au collège et autres maladresses se solvant par un bus raté d'une cruelle minute.…