Variations (haikus)

  PRINTEMPS   A travers la page Un cri d'hirondelle fuse Le poème éclot. L'hirondelle trace Son ellipse folle A la pointe de ma plume L'éclat du matin Sur la face des nuages Reflet d'un sourire   MEMOIRE L'hirondelle lance Sa note stridente Dans les champs de ma mémoire Une goutte tombe Deux ou trois…

Bric-à-brac

Je n'ai rien d'intéressant à dire mais je vais le dire quand même. C'est mon blog après tout, je peux raconter n'importe quoi. 1. Il est très pénible de ne pas avoir le droit de se moucher quand on a un rhume. Essayez. Tout ça parce qu'on m'a fait un petit trou dans l'os du…

Mais c’est quoi, Naruto ?

Et alors après tout ça, voilà que mon amie me dit...  "Mais c'est quoi, Naruto?". Et là, moi, embarrassée, embourbée. Comment expliquer ? C'est pour des gamins, ça se publie dans un magazine hebdomadaire, c'est dans une sorte de Japon médiéval fictif avec des cinémas mais sans voitures, il y a un héros bête qui…

lullaby

waves in the morning rays in the night the light is shining through through your body brother time flows in circle and where it falls into Eternity you breathe again and rise early on its way age is coming so fades my memory still my heart waits brother still my heart waits in love

The path of the unknown

Thus you go shrouded in mystery - oh return of the morning mist - walking the path of loneliness under your steps shutting the world's voices (and I know the quality of your silence colour, shiver and density resonating and swathing me like a surging forgotten lullaby) If peace is awaiting you somewhere, then beyond…

Itachi, 100 – Solal, 0

Pendant que le monde fait rage, je lis Naruto, de nouveau. Comme je ne me souviens jamais de l'endroit où je me suis arrêtée l'année précédente, je reprends au hasard. Je lis des shonen par élans, une fois par an en général. Je me lance dans un marathon de chapitres enfilés frénétiquement jusqu'au dernier disponible,…

Farewell Spiraea ! Hello, more alpines.

In the garden, after a summer which saw triumphant delphiniums flowering several times, some changes. After a long battle which left me with aching arms for quite some time, the Spiraea Japonica was unearthed last week and put aside. I had meditated on this for a long time : it was in the wrong place,…

Le mot des enfants T.

Mon père nait à Chaville ; il s’appelle François, comme son père avant lui, comme son père avant lui, comme son père avant lui… Mon père a les yeux bleus, ce qui fait la fierté de sa mère Simone. Mon père construit avec son frère Hervé des maquettes incroyables de maisons en carton avec électricité…

Merci, Monsieur T.

Il est 23H15 heure anglaise et la journée touche à sa fin. Après une semaine dans la station alpine des Saisies, cinq trains, trois lessives, le dépoussiérage, le serpillèrage, le dégivrage, l'épanchement de Javel, la taille, le désherbage, le ravitaillement, le couchage des enfants, les emails, et avant le tri du courrier, le nettoyage des…

Vacances

Je pars en vacances. Nous irons de Paris aux Alpes en passant par la Touraine et la Bretagne jolie. A bientôt petit jardin,  à bientôt amis lecteurs ! Que l'été vous fasse quitter votre corps et vous évaporer dans la lumière.

L’été

Nous avons eu un mois de juillet animé avec la visite de la famille et des amis. Mes beaux-parents nous ont conduits, ma fille et moi, à Joss Bay. Il fait un soleil à vous rôtir la cervelle. La petite tente que j'ai louée en guise d'abri contre la chaleur, loin de nous apporter un…

Deux traductions du « Roi d’Asiné » de Georges Séféris

Je me permets de partager un article du blog “Brumes, blog d’un lecteur”, que je suis. Il contient deux traductions du Roi d’Asiné de Georges Séféris, et une introduction qui décrit bien mieux que je ne saurais le faire le sentiment d’être révélé à soi-même par les mots d’un autre. J’ai moi aussi partagé cette expérience saisissante et rare, en découvrant d’autres poèmes de Séféris dans mon adolescence. Merci à l’auteur de Brumes.

Brumes, blog d'un lecteur

temple

« Il y a un “rien”, un “vide” tonifiant qui vaut plus que l’apparente opulence.»

G.Séféris

En découvrant LeRoi d’Asiné, un des plus beaux poèmes de Georges Séféris, j’ai ressenti immédiatement une étrange convergence entre ce texte et mon expérience personnelle. Certains passages rejoignent ma sensibilité, tant historique que littéraire, à un point que je n’ai presque jamais ressenti auparavant. Ce sentiment de proximité extrême, de mise en mots d’une émotion précise, est rare – pour un lecteur, s’entend. On peut aimer tel ou tel poème, tel ou tel poète, l’admirer hautement, le placer au pinacle des accomplissements d’une civilisation sans se sentir ébranlé, sans, surtout, se sentir dévoilé et révélé à soi-même. J’aime Coleridge ou Goethe, Baudelaire ou Segalen, Verlaine ou Jaccottet, Auden ou Reverdy, Nerval ou Luzi, mais en les lisant, même avec un profond respect et une non moins profonde admiration, je ne me lis…

View original post 1,810 more words

Dans les jardins de Mount Ephraim

Nous avons eu quelques jours de beau temps et j'ai passé du temps au jardin. Les lys d'or de mon fils commencent à fleurir, les alliums Christophii dardent leurs étoiles mauves au-dessus du petit érable Shirawasanum, et j'ai des edelweiss qui s'épanouissent au soleil (c'est mal, je le sais, autant que les oliviers que mes…

… end of May.

And so the season is getting on. (I must work on my titles. The only other one which I had in mind was : "More random stuff from my garden"). Daffs, hyacinths, tulips are long gone, even the iris have passed away.The little Lewisia seems at the end of its flowering time, and so do…

My sister and my cousin are born in May. In France, it's lovely month which starts with offerings of lilies of the valley, followed by lots of bank holidays. Here, I haven't managed to grow the fragrant flowers, and the weather is changeable to say the least, but I still enjoy the slow swelling of…

Bugs and buds

Well, it's raining today down here, but that won't dampen my mood. After all, things are moving fast in the garden ! I - Bugs Last week, we were delighted to find a new resident in our garden, a little but fierce crab spider stationed on one daffodil. I am told they can change colour…

Monsieur T.

- Vous avez de beaux yeux. - Haha, tu trouves ? Dommage que mes oreilles les cachent ! ... - Ah, Quyên ! Bonjour ! Et alors, qu'est-ce que vous faites donc en Khâgne ? As-tu lu Heidegger, Quyên ? L'as-tu lu ? Et Hegel ? Qu'en as-tu pensé ? Cest un génie, n'est-ce pas…