On writing · Poems

Shodo 1 – portrait

Divagation après le premier cours de calligraphie (absence manifeste de talent, deux mains gauches). Le visage que renvoie l'écran, pris dans la masse, sourire et paupières fatigués et bouffis, dérangeants, étrangers, réduit-il au mensonge le visage qui m'advient quand j'écris, c'est-à-dire le visage que projette la tension d'écrire sur l'envers de ma face précis, fuselé… Continue reading Shodo 1 – portrait

Poems

distance

  Partout l'haleine de feuillages rêvés La cathédrale est aphone Gueules dressées, les rangs d'euphorbes menacent printemps Le vent hésite et s'étonne : qui étreindra, l'indéchiffrable absence ? - mais tu frissonnes... C'est le vide le vide qui se vend à l'aune entre les corps Aucun oiseau riche d'un vol ne nichera plus dans le… Continue reading distance

Poems

Germe

* Dans l’anis vert du printemps cherchant la sève dont tes lèvres promettaient à jamais d’allaiter mon sourire j’ai trouvé le germe de novembre et je n’ai pas pleuré c’étaient la prime enfance de la pluie et l’os immaculé du bois feignant la mort le fin craquèlement de limbes roussis pour la faim de ramures… Continue reading Germe

Poems

Nuit d’été

Une ville, nuit d’été Lune, songe Sans tourment Sur les toits que quitte la pourpre Les goélands témoignent du large invisible Que dirais-tu, Basho - Étale, cette paix Froissée dans son halo - D’une corde pincée L’écho ?

Poems

Soir

* Ayant atteint le degré d’opacité où le mystère même s'éteint je vais par les fenêtres cognant à l'armure lamée des nuages les lambeaux du silence mien du soir la soie suture mes lèvres par leur val désormais refermé un souffle presque un baiser une âme de montgolfière refuse d’oublier le grain de l'air au-delà… Continue reading Soir

Poems

Si lentement

. Si lentement l’été s’en vient Et je peine je peine Sur son rai à enfiler mon pas Les mots se sont éparpillés Graines promises à d’autres contrées - Et ce vent qui cavalier m’érode En familier A mon tour j’essaime le silence : L’aigrette du pissenlit De mon souffle embrumé recevra son plumage Et… Continue reading Si lentement

Poems

Quetzalcoatl

    La brise froisse à peine l’ourlet de mon rêve Le silence est ardent A l’Occident fulmine un symbole inconnu Fendant le bouclier riveté de la nuit Dérive magmatique Cuirassé de consonnes un dieu étranger Le feu de ses écailles a fauché les étoiles Et sous le vent de ses plumes s’ébroue Un peuple… Continue reading Quetzalcoatl