Poisson à plumes (2)

Exploration continuée (ai abandonné toute pudeur, tant pis). Dans la typologie de Jung que m'a fait découvrir Joséphine, la sensation semble être abordée comme un accès privilégié au réel dans sa forme la plus concrète, aux détails de la matière, à sa disposition dans l'espace, sa texture, etc. C'est une faculté de perception mais aussi…

Notes d’un poisson à plumes

Ton profil psychologique, selon la typologie de Jung*, si l'on va de la faculté dominante à la faculté inférieure, est tel que suit : sensation introvertie (de l'extérieur vers l'intérieur), puis sentiment (peut-être), puis pensée, puis intuition extravertie (de l'intérieur vers l'extérieur). Exploration. Tu n'es pas un penseur, par conséquent la pensée te fascine. Elle…

Last day

That's it. It's done. This was my last day working for the school. I can't complain, my contract was extended to cover the whole school year when I should have stopped at Easter. I was already on borrowed time. It hurts. Back in France, in my previous life, I jumped through the hoops of an…

Calligraphie

Tu es de ceux qui vivent en esclaves de la météo. Aujourd'hui le beau temps est entier. L'été à venir s'étire sur les toits et refoule d'un mouvement désormais irrésistible le frémissement de l'ombre vers le secret bleu des corniches. Pour toi, il n'existe que deux saisons : l'été, et son absence. Tu es de…

Optimisme

deux choses que je me suis dit que je devais noter aujourd'hui lesquelles déjà pour la syntaxe revenez un autre jour de moindre fatigue seems like the other half - what an absurd expression - may have emailed himself out of a job et nous potentiellement - encore un mot horrible - out of our…

Emotions, sensations

J'ai peu d'émotions. Les plus fréquentes, les plus volumineuses, jouent sur la gamme de  l'irritation et de l'indignation. En revanche, j'ai des sensations. Confuses, indéfinies, magmatiques, dont je ne sais pas vraiment si elles sont de plus en plus troubles, ou au contraire plus conscientes - elles ne m'apparaîtraient troubles que parce je les discerne…

L’écran, les élèves et moi

"Les études prouvent", selon l'article que je lis pour tuer le temps que je n'ai pas, qu'on retire un plus grand bienfait de pouvoir se voir en même temps qu'on se parle. Une session de Skype (What'sApp, Zoom, Team, Messenger, etc), c'est prouvé, rend plus heureux qu'une conversation téléphonique : la sensation de bien-être qui…

L’oreille et le nez

J'écoute une vieille chanson de Ben Howard. Cliché : il capte quelque chose d'extraordinaire dans l'ordinaire. Ce quelque chose m'importe pourtant, car je le poursuis, moi aussi, sans guitare et sans musique, et si je crois parfois le saisir, je déchante bien vite. Ses mélodies - celles d'avant - sont clairement parentes les unes des…

Une Amérique

Quelque chose de l'Amérique s'ébroue, remue, passe et repasse, murmure. Refuse de céder, s'attarde comme le fantôme d'un éblouissement au fond de la rétine, et teinte mes pensées comme une encre migrant dans la pulpe du papier. Passe ton chemin, lecteur féru de faits, il n'y a ici que l'errance et le reflet d'une perception,…

Ce qui reste

  ... et pourtant à toutes choses les mots ne sont pas bons. Certaines, les laisser décanter, un an au moins, que les oripeaux du reportage s'effritent et que reste, sinon ce qui devait rester, ce qui reste vraiment. Et si la cicatrice est encore sensible, écrire. A Sainte-Anne la première fois on se perdit…

Camp fire

... reprise d'une chanson populaire, d'une chanson d'amour, par un frère et une soeur dont les voix s'épousent comme des peaux. ... or si sa voix à lui demeure en sa clarté et sa jeunesse mêmes mondaine, sa voix à elle est faite de la matière de l'écho, ample comme l'épaule d'ombre de la montagne…

Dans le train

C'est épatant comme les trains donnent envie d'écrire. N'ayant rien retenu de ce que j'ai peut-être lu sur la relation entre le mouvement et la pensée, le rythme du paysage et les seuils de la méditation, le tracé des nuées et le signe graphié, je me contenterai de le constater : c'est épatant. Hier, par…

Cité de sable (récit de rêve)

Ils ont des noms dont je ne me souviens plus. Ce petit groupe d’enfants, dont je me suis retrouvée responsable, je dois maintenant le guider hors de cette cité de sable, grandiose, étrangère. Nous glissons le long de hauts murs aveugles, vastes pans d’ocre aux courbes solennelles. Qu’y faisons-nous ? Combien de temps y sommes-nous…

La colère (récit de rêve)

Ma colère galope et fuit. Dans la maison à l’immense escalier de chêne où tant de mes songes me ramènent, ma main lisse en montant la rampe cirée. Du seuil des combles où je suis en sécurité, j’aperçois Nathalie sur le palier de l’étage inférieur. Pour l’oreille conquise de quelque disciple, elle déboulonne solennellement des…

La plaie du ciel

Traces d'élans morts-nés. Ce blog va changer un peu pendant quelques temps. Puisque les choses insistent à disparaître aussitôt qu'elles apparaissent, je jetterai ici l'écume salie qui m'en reste. De ces élans, les mots auront l'imprécision, sinon l'éclat passager. N'y cherchez pas d'ordre, ni de sens. Je goûte peu les manquements à la syntaxe. Ils…

Naissances

"La magie du langage" et "l'imagination sans image" sont pour Joséphine Lanesem la double source de la littérature, entendue comme la pratique de la lecture et de l'écriture. L'une, musique ou "bruit" naturel des mots, fait sonner la paroi de l'âme et y éveille des ondes, mouvements et souffles innommés qui nous meuvent ici et…

Voeux

Et puisqu'il est presque minuit et que je me trouve ici, devant mon ordinateur, comme déversée sur ma chaise par une journée éreintée de routes et de chemins de fer, de serrures et de rangements, au bord de me demander s'il faut, ou s'il vaudrait mieux ne pas, partir à la recherche de ce bout…

Arcane (2)

Percevoir l’arcane du monde et tâtonner vers son déchiffrement est l’objet même de la poésie. La poésie ne peut advenir sans cette foi perceptive, aussi brumeuse soit-elle, d’une vérité à la fois immensément lointaine et trop proche, et dont le monde est une manifestation. C’est à cela qu’on la reconnait : au passage de son…

Monastères

Ce qui suit est une liste de considérations à laquelle il manque trop de choses. Il traine dans mon ordinateur depuis un moment et je ne crois pas que j’aurai dans les temps à venir l’occasion d’en faire quelque chose de correct. Je publie donc tel quel. On m’interroge de temps en temps sur la…

Arcane (1)

« La matière est l’excroissance de l’amour » (Rodin) Quand je marche, il me semble répondre à l’exigence du paysage. Ce désir qui me harponne et me pousse dès qu'un peu de ciel s'ouvre, qui m’écartèle, qui justifie non seulement ma présence en ce lieu mais mon existence même, ce désir, s’il passe par moi,…