Musings · On writing

Emotions, sensations

J’ai peu d’émotions. Les plus fréquentes, les plus volumineuses, jouent sur la gamme de  l’irritation et de l’indignation.

En revanche, j’ai des sensations. Confuses, indéfinies, magmatiques, dont je ne sais pas vraiment si elles sont de plus en plus troubles, ou au contraire plus conscientes – elles ne m’apparaîtraient troubles que parce je les discerne enfin, alors que, m’échappant autrefois, elles portaient le masque limpide de l’absence.

Je remarque celles qui sont étranges, celles qui dissonnent et donc interpellent. Il me semble souvent qu’en virant dans mon corps, soit qu’elles dérivent au sommet du diaphragme, éclosent dans le faux-plafond du palais ou se tapissent dans l’ombre d’un rein (mais au fond toujours insituables), elles font naître une étincelle – une déflagration – un effondrement – qui, au moment où mon oeil les distingue, annoncent une émotion et promettent du sens. Mais tout est si bref, si furtif, le coup d’oeil d’un fugitif, que je ne peux rien reconnaître et encore moins nommer. J’ai pourtant la certitude que chacune de ces étincelles, chacun de ces vertiges, est l’occasion d’un univers, qu’il soit révélé ou créé, et le héraut d’une parole. Seulement, jamais je ne résoudrai le problème d’échelle qui m’en interdit l’accès. Encore un cas de perception irréductiblement marginale.

Maintenant, il me semble que si j’ai peu d’émotions, c’est parce que les sensations dont elles devraient naître demeurent chez moi ultra-corporelles, incarnées, incarcérées, incapables de remonter jusqu’à la conscience où elles se convertiraient en cet assemblage reconnaissable qu’on nomme émotion, dûment revêtu de son manteau conceptuel et lexical. Densité et opacité de la chair, médiocrité et torpeur de l’esprit, puissance au contraire de l’instinct animal, je ne sais. Tant, dans la vie intérieure, demeure en-deçà du langage. Il est pourtant des gens qui ont reçu le don de savoir y lancer leur filet, soit à l’aveugle, soit guidés par une extraordinaire clairvoyance, et ce qu’ils en ramènent émerveille et étonne au sens propre – de quoi est donc fait l’humain, autrement dit, de quoi est-il capable et quelle est sa destinée ?

One thought on “Emotions, sensations

  1. Petit “conseil” -> une visualisation.

    Visualisez votre corps, prenez le temps de respirer, de vous calmer. De sentir votre corps physique tout en ressentant le presence de votre corps astral (appelez le comme vous voulez, comme il sonne chez vous).

    Puis visualisez un fuseau de lumière venant du ciel vous traverser de haut en bas. Il est infini, il prend la couleur et la forme qui vous ressemble le plus. Il peut être fin ou énorme – dépassant votre corps- peut importe. Il vous ressemble, vous est familier. Prenez le temps de le ressentir, de ne pas avoir peur, de l’apprivoiser et vous reconnaître dans cette nouvelle situation.

    Se dessine alors des cercles autour de vous. Ils englobent tous votre corps, la plus part du temps les parois sont a quelques metres de vous. Ils tournent, ils dansent, ils vous protègent. Vous pouvez réparer, ajuster ce qui ne vous convient pas, ce qui semble dérangeant. Rester ainsi a completer, interagir, jusqu’à ce que votre travail soit “fini” pour cette fois.

    Revenez dans votre corps physique tout en sachant que votre corps astral est toujours la, vos energies dansantes aussi.

    Voila, le debut.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s