Poems

Soir

*

Ayant atteint le degré d’opacité
où le mystère même s’éteint
je vais
par les fenêtres cognant
à l’armure lamée des nuages
les lambeaux du silence mien

du soir la soie
suture mes lèvres

par leur val désormais refermé
un souffle presque un baiser
une âme de montgolfière
refuse d’oublier le grain de l’air

au-delà du songe
rien

ô ciel ô visage tant désiré
ô nacre comme l’amour
souillée de chaud vermeil

ô ciel ô visage infiniment lointain
sauras-tu que se tient
cette sphère ignorée
cette pierre ingravée
scellée dans l’angle mort de ton regard

*

13 thoughts on “Soir

      1. Elle a une petite brouette avec des cerises peintes sur les cotes. Aujourd’hui elle etait pres d’Eastbridge, mais je ne sais pas si elle sera la tous les jours. Trois livres de fruit pour £5. Elle avait aussi des fraises , des groseilles a maquereau …

        Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s