Ville

I

Étrangler
De larges avenues en étroites saignées
Est affaire de murs et d’un peu d’arrogance
(Le ciel n’est pas plus près
Ni le salut moins loin)

II

Gratte-ciels
Vertiges de façade
Forêts trop avides oppressant de leur hâte
Un vague jour exsangue de fond de ravin
(Non, nulle saison)

Têtues les ombres rampent
De coins en appentis, d’absences en oubli
Embrasures de crimes
Moites comme fuiraient des regards compromis

Et bien que par millions, les fenêtres ne voient
Rien
Electricécité : fracassés en plein vol
Des oiseaux ensanglantent le porche des rêves

Mais que revienne comme
Elle l’avait promis
Velours rendu aux nuits
Cette fille que j’aime

Dans la ville figée son pas fera vibrer
Le chant des clairs sommets
Où se lève le jour

Ainsi, au premier pas
(Les ombres se terrent dans leurs flaques d’effroi)
Au premier pas éclot
La Fleur Soleil Levant

Au second pas, la rue
Se laisse traverser
C’est dans ses eaux mêlées
Une rivière en joie prise au gué d’un rayon

Sur l’asphalte luisant de toutes ses écailles
Frémissent les sept ciels
Etages de nuages gorgés de clarté
Espiègles caravelles

Le vent s’en vient folâtre
Souffleter les fenêtres
Peuple de paupières
Jusqu’au décillement

Que s’ébrouent les remparts !
Que se dresse le jour avec ses blanches lames !

Déployant leurs couleurs cette tour et puis l’autre
S’en vont gagner le large
Puis celle-ci, puis celle-là, et tous
A pieds, à roues, à tire d’ailes et de cris
Tous nous prenons le vent

Devant nous marche
Hana
Légère et dense
Comme dansent les sternes à la pointe des airs
En équilibre sur la courbe de la terre

Sous son pas se délie
L’envergure des vagues

Advertisements

13 thoughts on “Ville

    1. Oh, merci Anne ! La merveille est que l’émotion ait eu le bonheur de se transmettre. Je suis reconnaissante de votre lecture ! Le poème est né de quelques images de New York en été aperçues dans un documentaire. 🙂

      Like

  1. Quyên c’est vraiment superbe! J’aime énormément le souffle court du début, la suffocation dont les pas viennent nous sauver, et le grand souffle qui nait ensuite.
    “En équilibre sur la courbe de la terre”: j’aime particulièrement cette image.

    C’est hors de propos mais J’ai pensé à toi: je suis dans le train Apres 2jours parisiens absolument délicieux. Je suis allée voir l’exposition “paysages mystiques” à Orsay. Tu comprends, j’imagine, pourquoi j’ai pensé à toi! Certaines œuvres m’ont émue aux larmes. Peut être y es-tu allée aussi?

    Liked by 1 person

    1. Merci Clementine ! Ma soeur m’a proposé d’aller voir cette exposition mais je n’ai pas pu car j’avais les enfants. Comme toi, elle a été très émue. 🙂

      Liked by 1 person

      1. L’expo a un petit format, nous y avons passé à peine plus d’heure, même si j’aurais pu passer la journée devant plusieurs des tableaux qui y étaient présentés. Peut-être est-ce envisageable avec des enfants (mais je n’avais pas mes filles, c’était un week-end de liberté avec mes vieux amis)… L’expo est en place jusqu’au 15 juin je crois.
        “Le semeur”, de Van Gogh, un Chagall absolument bouleversant “Au dessus de Vitebsk” (il évoque l’exil et le déracinement), et beaucoup d’autres merveilles… Notamment des “rosiers sous un arbre” de Klimt
        Je te mets les liens vers des photos même si cela ne dit rien de l’émotion en face des tableaux eux-mêmes. Quyên, cette expo semble avoir été montée pour toi!
        http://kerdonis.fr/ZCHAGALL/page2.html

        Liked by 1 person

  2. Pas le temps de le relire, mais ouf ! Encore et toujours la réconciliation avec le monde au surgissement de l’être aimé. Et cela, ne jamais se lasser de le dire. (Et si possible, aller au bout de tout ce que ça implique). Ton poème va peut-être plus loin qu’il n’en a l’air, en tout cas, je le lis à travers mes préoccupations, et il sonne juste à mon coeur.

    Liked by 1 person

    1. J’espérais qu’il avait l’air d’aller loin ! 😉
      Plaisanterie à part, je suis heureuse qu’il te parle et sonne juste, ce qui est ce qu’on peut espérer de mieux pour un poème. Merci.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s