La barque du Soleil

.

.

.

Et nous, dans la barque nocturne du Soleil
Suant de mille joies
Arasons le roulis de vaines nostalgies

Et sous l’ombre du monde ensemble dérivons
Silencieuse flambée par une onde immobile
Tous nos rais sont de Nuit

Or nous touchons au bord où s’épanche du temps
Le lumineux rideau : la frontière du jour
– Là-haut faiblit la Lune

Frère, bientôt l’appel ? Déjà tes yeux s’embrasent
Irrémédiable éclat
Clameur aiguë du sel sur la mer implacable

Et pour être fidèle au tracé de ta route
Scissure à travers ciel
Sans mémoire et sans peine tu me quitteras

Lors, livrant notre esquif à la Lune endormie
Ployant sous ton absence
Sous la chute du temps j’étoufferai mon cri

.

.

.

Advertisements

Author: Frog

French and Vietnamese, living between England, France, and an often-dreamt Mediterranean, where my heart dwells.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s