Cibles manquées

aux joies
aux beautés
aux sursauts du destin
nous tendons nos impatiences

nous bridons nos attentions en-deçà des paupières
spéléologues
quand bien au-delà du volet
se déploie l’aile

ou cherchons à harponner sur la crête des nuées
la patrie des mirages
tandis qu’insoupçonné au fond des eaux
veille l’astre

nous réservons notre accord aux vaines destinations
aux foyers à venir
alors que sous nos pieds frémit, tendre
le dos du chemin

nous sondons le silence entre ses murs de neige
les yeux fermés
à ce reflet éclos sur le bois de la table
lucarne sur l’extase

oh, que la grâce 
guide nos aimantations !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s