Couture

Prépare-toi

Affermis ton regard et affûte tes mains
Déroule la bobine et enfile l’aiguille
Et pourfends une à une
Les voix enchanteresses sous la ronce obscure

D’abord celle qui veut graver sur ton chemin
Des destins étrangers
Et sème les regrets et malaxe le doute
Dont se repaît ton cœur recreusé de faiblesse

Puis la bouche sans repos des chaînes du sang
Qui a réponse à tout et décompte assidue
Les tributs réclamés chaque heure en chaque lieu
– C’est le prix du passage et oui, tu dois en être

Celle qui d’un soupir énonce son verdict
Inutile d’attendre l’exposé des faits
Coupable tu l’étais bien avant d’être née
C’est tout vu c’est tout cuit extirpez piétinez

Celles-là et tant d’autres
Leur recoudre la bouche
Bien repasser le fil au travers de leurs lèvres
Ca ne saignera pas, elles sont déjà mortes

Toi tu vis

Advertisements

Author: Frog

French and Vietnamese, living between England, France, and an often-dreamt Mediterranean, where my heart dwells.

4 thoughts on “Couture”

  1. On dirait que tu es bien décidée… Et comme c’est proche de moi. Tu es prête pour l’aikishintaiso, je te réserve un dogi et un zafu….

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s