Chanson d’automne

Par la fenêtre étoilée
L’arbre au front d’or constellé
De ses atours se dépouille

Dans la lumière habitée
Un paysage oublié
Reprend forme, puis se brouille

Le murmure de l’hiver
Serpente sous le couvert
De gouttes bleues qui ne mouillent

Il ira bientôt chassant
Les feuilles tourbillonnant
Nuées d’or piquées de rouille

Avant que la bise attaque
Amie, goûtons la joie que
Les ans ni la mort ne souillent

Advertisements

Author: Frog

French and Vietnamese, living between England, France, and an often-dreamt Mediterranean, where my heart dwells.

6 thoughts on “Chanson d’automne”

  1. Les rimes de ce poème, tout comme les feuilles, tourbillonnent comme dans un bal de sensations douces, le lecteur que je suis est conquis !
    Cette chanson d’automne fait tourner les têtes et chavirer les cœurs les plus endurcis.
    Amitiés amicales 🙂

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s