Haïkus pour Itachi

 

 

Insondable profondeur
Ton regard – si doux
Où veille un astre funeste

———

Renflement d’opale
Doucement déferle
La vague de ton épaule

 ———

Si ce soir la solitude
Te serre à la gorge
De ton nom, dépouille-toi

———

Le silence dans ses paumes
De ténèbres t’enveloppe
Tu sais le chemin

———

O frère solaire
sous le boisseau de la nuit
survis, pas à pas

Advertisements

Author: Frog

French and Vietnamese, living between England, France, and an often-dreamt Mediterranean, where my heart dwells.

5 thoughts on “Haïkus pour Itachi”

    1. Merci beaucoup ! Je suis aussi allée visiter votre blog, et je vais le suivre ! Vos poèmes sont très vivants, et j’aime les formes contraignantes et narratives.

      Like

  1. Je découvre, à travers vos yeux, “les formes narratives” que je n’avais encore jamais vues sous cet angle.
    Comme quoi un seul regard peut changer la vision de son propre travail en décalant l’angle d’optique.
    Puisque jusqu’ici, Je n’y voyais l’expression qu’à travers la métaphore. Quant à la contrainte, bizarrement, elle s’impose d’elle même, finalement sans vraie contrainte pour moi.
    Merci pour votre éclairage

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s