Le Voyage de Kanako (4)

"Kanako, viens voir un peu par ici !" Elle décapsule, verse et s’incline auprès des trois ouvriers de la table huit, puis se retourne. Le poing sur la hanche, la mine importante, le patron la convoque à la table de Bouton de nacre et Pantalon de lin. Elle s’essuie les mains dans son tablier, rentre…

Le voyage de Kanako (3)

« Kanako ! Madame Tête-en-l’air ! Ma parole, c’est à se demander si c’est l’ouïe ou le cerveau ! » Kanako se retourne et s’empresse de venir éponger la table. Pour la forme : la graisse et la sueur y ont élu domicile depuis bien trop longtemps. Le couple qui patiente devant a le sourire…

Cigales nocturnes

  Éteins ce chant Trop intérieur et trop lointain Éteins ce chant Je ne peux plus Entrer dans la nuit des cigales - Le temps déjà était né Me semble-t-il Tout juste Et comptait sur ses doigts Debout dans le vertige étoilé de la nuit Des galaxies aux cils - Sur mon âme la pluie…

Le voyage de Kanako (2)

Qu’une rencontre de hasard et une histoire somme toute si brève puisse ainsi bouleverser le cours d’une vie, quand elle y songe, voilà qui demeure un sujet de stupéfaction. Elle ignore si l’idée d’un lendemain a jamais effleuré le jeune homme en qui elle peine encore à reconnaître le père de Ryo. De son côté,…

Last day

That's it. It's done. This was my last day working for the school. I can't complain, my contract was extended to cover the whole school year when I should have stopped at Easter. I was already on borrowed time. It hurts. Back in France, in my previous life, I jumped through the hoops of an…

Birthday boy

Last minutes of his eleventh birthday. I am not quite sure why I feel the need to write this tonight. He has always been his own little person. His English grandparents said of him, when he was a toddler, that he had his own agenda. Yet he was not really stubborn - on the contrary,…

Le voyage de Kanako

Chaleur humide. Quelques mouches font une ronde bruyante sous le plafonnier. Les doigts et les cuillers adhèrent aux toiles cirées. Chacun porte sur la lèvre supérieure et le bombé du front le baiser luisant de l'été. Kanako a passé la nuit à se retourner dans ses draps, poursuivie par l'empreinte moite de son corps. Le…

Cloud garden

I have wanted to write for weeks, but lacked time or mental disponibility. Yet, now I am here, I can't remember any of the things which were burning my fingertips. Writing in English this evening feels like learning ice-skating: a graceless muscle-wringing exercise, where not falling flat on the face is the best one can…

Shodo 1 – portrait

Divagation après le premier cours de calligraphie (absence manifeste de talent, deux mains gauches). Le visage que renvoie l'écran, pris dans la masse, sourire et paupières fatigués et bouffis, dérangeants, étrangers, réduit-il au mensonge le visage qui m'advient quand j'écris, c'est-à-dire le visage que projette la tension d'écrire sur l'envers de ma face précis, fuselé…

Calligraphie

Tu es de ceux qui vivent en esclaves de la météo. Aujourd'hui le beau temps est entier. L'été à venir s'étire sur les toits et refoule d'un mouvement désormais irrésistible le frémissement de l'ombre vers le secret bleu des corniches. Pour toi, il n'existe que deux saisons : l'été, et son absence. Tu es de…

Un poème de Chloé Landriot

Nous voici ramenés au réel A ce présent endolori que nous n’habitions plus C’est comme Trébucher Tomber N’être plus que genou Et n’être plus que paume Le petit filet de sang La poussière incrustée là ou la peau s’est arrachée On se demande encore Comment Et pour de très longs jours Être paume et genou…

Fake gardener

I am not a true gardener : I don't grow edibles, or so few they don't count. The size of my garden is to blame, but so is my privileged existence in a rich country where it is more convenient and often cheaper to buy food at the supermarket (oh wait... ). I therefore get…

Optimisme

deux choses que je me suis dit que je devais noter aujourd'hui lesquelles déjà pour la syntaxe revenez un autre jour de moindre fatigue seems like the other half - what an absurd expression - may have emailed himself out of a job et nous potentiellement - encore un mot horrible - out of our…

Emotions, sensations

J'ai peu d'émotions. Les plus fréquentes, les plus volumineuses, jouent sur la gamme de  l'irritation et de l'indignation. En revanche, j'ai des sensations. Confuses, indéfinies, magmatiques, dont je ne sais pas vraiment si elles sont de plus en plus troubles, ou au contraire plus conscientes - elles ne m'apparaîtraient troubles que parce je les discerne…

and so about the afterlife

  and so about the afterlife I say to him, you see my mum and I are standing at opposite ends, she not able to imagine that we who think and feel - her voice just like frail hands against a heavy door - might be no more whereas I well I struggle even to…

L’écran, les élèves et moi

"Les études prouvent", selon l'article que je lis pour tuer le temps que je n'ai pas, qu'on retire un plus grand bienfait de pouvoir se voir en même temps qu'on se parle. Une session de Skype (What'sApp, Zoom, Team, Messenger, etc), c'est prouvé, rend plus heureux qu'une conversation téléphonique : la sensation de bien-être qui…

distance

  Partout l'haleine de feuillages rêvés La cathédrale est aphone Gueules dressées, les rangs d'euphorbes menacent printemps Le vent hésite et s'étonne : qui étreindra, l'indéchiffrable absence ? - mais tu frissonnes... C'est le vide le vide qui se vend à l'aune entre les corps Aucun oiseau riche d'un vol ne nichera plus dans le…

Ecole encore (récit de rêve)

Ecole de nouveau, mais cette fois, dans les univers souterrains familiers (intérieurs sans fenêtre, couloirs en lumière artificielle, mon inconscient de fourmi). Je suis quelque chose d’indéfini, plutôt élève que professeur. Nous sommes en assemblée, assis sur des bancs de part et d’autre d’une allée comme à l’église. Eloi fait des bêtises avec je ne…